• RÉMINISCENCES

  • CABINET DE CURIOSITÉ : CHAOS DE VIE.

  • MINIATURES

  • ESTAMPES 2015

  • ART DE LA MESURE

  • ÉVÈNEMENTS

TECHNIQUE : LA SÉRIGRAPHIE

 

Vidéo qui montre comment j’imprime :

https://www.youtube.com/channel/UC0pSmbpEji6V0FRPz1Q1rag

La sérigraphie est une technique d’impression largement utilisée à l’échelle industrielle. À l’échelle artisanale l’impression est manuelle et il est possible de créer une image unique et non-reproductible si l’on modifie certains paramètres.

       
Il existe différentes manières de reporter ou de créer un motif directement sur la toile d'un cadre de sérigraphie. Ici, la matrice est un motif imprimé sur un transparent.
Il existe différentes manières de reporter ou de créer un motif directement sur la toile d’un cadre de sérigraphie. Ici, la matrice est un motif imprimé sur un transparent.
Le motif a été transféré sur la toile du cadre de sérigraphie durant une opération chimique que l'on appelle
Le motif a été transféré sur la toile du cadre de sérigraphie durant une opération chimique que l’on appelle « insolation » (projection de lumière par une machine). Ici, la toile compte 110 fils au cm.
Le typon à gauche ; le
Le typon à gauche ; le « motif » imprimé à droite… Les couleurs ont été mélangées durant l’impression, l’image obtenue est donc unique chromatiquement. Le motif reste reproductible.
   

Il est possible de créer un motif à partir d'un matériau
Il est possible de créer un motif à partir d’un matériau « doux » et peu volumineux.
Le matériau est ici placé dans l'insoleuse entre la source de lumière et le cadre de sérigaphie. Une image du matériau sera
Le matériau est ici placé dans l’insoleuse entre la source de lumière et le cadre de sérigaphie. Une image du matériau sera « reportée » sur la toile du cadre durant l’insolation.
L'image du matériau peut ensuite être imprimée. La fluidité du médium et la qualité du geste d'impression (vitesse et pression) permettent d'obtenir différents effets.
L’image du matériau peut ensuite être imprimée. La fluidité du médium et la qualité du geste d’impression (vitesse et pression) permettent d’obtenir différents effets.
 
   

Dans une série d’estampes, chaque tirage est numérotée, signée et datée. Les couleurs sont superposées et imprimées les unes après les autres. La petite estampe ci-dessous a été imprimée onze fois en 2015 et a nécessité le passage de cinq couleurs.

   

Ci-dessus, le même motif imprimé deux fois avec des mélanges différents de couleurs…